• Juliette (ArcyVert editor)

Label bio : pourquoi les meilleurs produits d’entretien écologiques ne sont pas certifiés ?

C’est au rayon Entretien de n’importe quel magasin bio que vous trouverez les produits d’entretien écologiques les plus efficaces. Mais pourquoi ne sont-ils pas labellisés « bio » ? Retour sur les produits dits « écologiques », les labels bio, et leur cahier des charges ultra strict, parfois en dépit du bon sens.


Bio ça veut dire quoi ?


Un produit bio est un produit dont la production, la distribution et l’étiquetage ont été certifiés conformes au règlement biologique européen par un organisme indépendant. Aujourd’hui, la certification biologique (labels Agriculture Biologique ou Bio Europe) ne concerne que les produits destinés à l’alimentation humaine et animale. Le cahier des charges du label bio garantit notamment :


Pour les plantations : pas de pesticide de synthèse, pas d’engrais azoté chimique, pas d’OGM, mêmes si d’infimes traces involontaires sont tolérées, mais aussi le recyclage de la matière organique, la rotation de cultures, le respect des cycles naturels et de la biodiversité.


Pour les élevages : alimentation bio des animaux, respect du bien-être animal, usage de la phytothérapie.


Le cahier des charges est évolutif, et la définition du bio dépend de la norme actuelle. En Europe, cette norme est un compromis discuté entre Etats européens : les OGM sont interdits, les rayonnements ionisants et la plupart des molécules chimiques de synthèse (sauf quelques-unes comme les nitrites dans les charcuteries ou les sulfates de cuivre).


Un produit labellisé « bio » n’est pas forcément local, ni de saison, ni respectueux des écosystèmes, et ne dit rien des conditions de travail de ceux qui l’ont récolté ou mis en boîte, comme le prouve l’enquête sur les serres de tomates bio en Andalousie parue dans Le Monde en 2019. Un produit bio est juste un produit qui répond au cahier des charges de l’organisme certificateur que le producteur a choisi.


Et pour les autres produits ?


  • Les produits d’entretien


Les produits d’entretien ne sont pas cultivés, ni même composés en majorité de produits issus de l’agriculture biologique. Ils sont fabriqués en laboratoire et synthétisés selon des pratiques plus ou moins respectueuses de l’environnement à long terme. Pour indiquer quels produits d’entretien ont respecté certaines normes, Ecocert a créé un autre cahier des charges.


Pour les produits d’entretien écologiques, c’est le label Ecocert qui s’est imposé, avec la mention « écodétergent ». Il garantit des produits sans agents chimiques de synthèse, sans silicone, sans parfums et colorants artificiels, sans OGM, composés d’au minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle et transformés selon des procédés respectueux de l’environnement. Enfin, les produits ne sont ni testés sur les animaux, ni ne renferment de matières premières animales.



  • Les produits cosmétiques


Pour les produits destinés à la cosmétique, les labels Cosmebio ou COSMOS, harmonisent les pratiques de la cosmétique biologique et naturelle à l’international. Le label garantit notamment : des procédés de production et de transformation respectueux de l'environnement et de la santé humaine, le développement du concept de chimie verte, une utilisation responsable des ressources naturelles, l’absence d’ingrédients pétrochimiques (hors conservateurs autorisés): parabens, phénoxyéthanol, parfums et colorants de synthèse, le respect de la biodiversité, l'absence d’OGM et un emballage recyclable.


  • Les produits textiles


Pour les textiles biologiques ou recyclés, on se réfère au standard GOTS. Il ne concerne que les produits composés de fibres, les laines, les tissus, les vêtements et les tissus d'ameublement (sauf pour les produits en cuir). Le cahier des charges GOTS garantit des procédés de production et de transformation respectueux de l’environnement, le respect et l’amélioration des conditions de travail, la promotion de l'utilisation de fibres biologiques, l’interdiction d'intrants dangereux comme les métaux lourds toxiques, les solvants aromatiques, etc.


Et les enzymes dans tout ça ?


Les enzymes ne sont pas cultivées, ni issues de l’agriculture biologique. Elles ne « poussent » pas dans la nature, mais sont synthétisées en laboratoire partir d’une bactérie. Jusqu’en 2014, la plupart des enzymes détergentes étaient issues de bactéries génétiquement modifiées. C’est pourquoi de nombreux produits ménagers enzymatiques n’étaient pas certifiés Ecocert.


Issus de procédés organiques avec des formulations exclusives élaborées depuis 1979 en laboratoire, les produits Arcyvert sont construits sur des principes actifs combinant efficacité et respect de l'environnement. Les produits assurent la santé et la sécurité des usagers. Les enzymes utilisées sont pures et naturelles, garanties sans OGM, et toutes les formules sont testées en laboratoire. L’emballage des produits est 100% recyclable. Ils sont donc certifiés Ecocert. Et puisqu’ils ne sont pas testés sur les animaux et qu’ils ne comportent aucun produit ayant entraîné la mort d’un animal, ils sont aussi labellisés One Voice.


10 vues0 commentaire